Scénographies


Jacques Chirac
ou le dialogue des cultures

Exposition temporaire au Musée du quai Branly – Jacques Chirac, Paris, juin 2016

L’exposition dresse le portrait culturel du Président de la République à l’origine de la création du musée du quai Branly en 2006. Ce portrait se déploie au fil d’une soixantaine de dates et de deux cents œuvres provenant de collections publiques et privées internationales (peintures, photographies, documents, sculptures) rassemblées pour faire dialoguer l’homme avec son siècle.

La scénographie se construit autour d’un principe de totems lumineux qui se répètent pour jalonner le parcours de visite : ils apparaissent pour le public comme des signaux marquant les portes d’entrée dans la chronologie de la visite et réunissant autour d’eux les œuvres propres à chaque thématique développée.

Maîtrise d’ouvrage : Musée du quai Branly – Jacques Chirac – Espace d’exposition : Mezzanine Est, 700m² – Commissariat : Jean-Jacques Aillagon, assisté de Guillaume Picon – Scénographie : David Lebreton et Benjamin Tovo – Conception lumière : Sarah Scouarnec – Conception graphique : Emmanuel Labard – Agencement : Barem – Éclairage : Artechnic – Travaux graphiques : LD Publicité


Kura Pounamu
La pierre sacrée des Mãori

Exposition temporaire au Musée du quai Branly – Jacques Chirac, Paris, mai 2017

Conçue par le musée Te Papa Tongarewa de Wellington en Nouvelle-Zélande, l’exposition met à l’honneur ses collections de jades.

Parmi les quelques deux cents taonga (trésors) présents, de nombreux hei tiki (pendentifs) côtoient des objets du quotidien, dont des outils, à la facture tout aussi précieuse. Ces objets portent en eux le mana de leur possesseur, une force surnaturelle héritée de divinités et d’esprits anciens que chaque génération transmet à la suivante.

Maîtrise d’ouvrage : Musée du quai Branly – Jacques Chirac – Espace d’exposition : Mezzanine Est, 700m² – Commissariat : Te Papa Tongarewa (musée) – Scénographie : David Lebreton et Benjamin Tovo – Conception lumière : Sarah Scouarnec – Conception graphique : Emmanuel Labard – Agencement : MPI Action – Éclairage : Artechnic – Audiovisuel : Big Bang – Travaux graphiques : Duograph

Photographies © musée du quai Branly – Jacques Chirac, photo Gautier Deblonde, courtesy Te Papa Tongarewa – © musée du quai Branly – Jacques Chirac, photo Léo Delafontaine, courtesy Te Papa Tongarewa


Du Jourdain au Congo
Art et christianisme en Afrique centrale

Exposition temporaire au Musée du quai Branly – Jacques Chirac, Paris, novembre 2016

Maîtrise d’ouvrage : Musée du quai Branly – Jacques Chirac – Espace d’exposition : Mezzanine Est, 700m² – Commissariat : Julien Volper – Scénographie : David Lebreton et Benjamin Tovo – Conception lumière : Sarah Scouarnec – Conception graphique : Emmanuel Labard – Agencement : Barem – Éclairage : BigBang – Travaux graphiques : Duograph


Eclectique
une collection du XXIème siècle

Exposition temporaire au Musée du quai Branly – Jacques Chirac, Paris, novembre 2016

L’exposition interprète les lieux de vie privée et de travail du collectionneur Marc Ladreit de Lacharrière pour présenter ses collections d’art africain et d’art moderne et donner ainsi à voir la relation personnelle entre un collectionneur et ses objets.

Cet univers sobre et lumineux se compose de volumes simples et orthogonaux aux teintes issues de gammes de blancs cassés, de gris chauds et de gris métallisés. Les œuvres du collectionneur se détachent dans ce décor comme des rehauts.

Notre scénographie abolit les inflexions des acrotères de la mezzanine Est pour qu’il ne reste qu’une spatialité au carré. La visite suit de vastes pièces disposées en enfilade où se dessinent en creux de larges fenêtres tendues de voiles translucides qui créent l’illusion d’un extérieur arboré et nimbent l’espace d’exposition d’une lumière diurne douce et intime.

Maîtrise d’ouvrage : Musée du quai Branly – Jacques Chirac – Espace d’exposition : Mezzanine Est, 700m² – Commissariat :Hélène Joubert – Scénographie : David Lebreton et Benjamin Tovo – Conception lumière : Sarah Scouarnec – Conception graphique : Emmanuel Labard – Agencement : Barem – Éclairage : BigBang – Travaux graphiques : Duograph


Intérieur coréen
œuvres de In-Sook Son

Exposition temporaire à l’Hôtel d’Heidelbach, Musée national des arts asiatiques – Guimet, Paris, septembre 2015

Le Musée National d’Arts Asiatiques – Guimet nous a confié le réaménagement du premier niveau de l’hôtel d’Heidelbach. Cette première étape dans l’actualisation de l’équipement muséographique a pris pour sujet d’exposition le travail de l’artiste contemporaine In-Sook Son, donnant une lecture esthétique et sociale d’un art traditionnel féminin dans la société coréenne contemporaine.

La scénographie dialogue avec les décors de l’hôtel particulier : aux ors des moulures répondent les motifs coréens géométriques réalisés en bois ciselé ; en écho à la verticalité des fenêtres, des cimaises de mêmes dimensions éclairent la médiation ; les mobiliers, costumes et accessoires sont présentés sur de longs podiums horizontaux dessinés à la mesure des lieux ; les vitrines sont réalisées en simples feuilles de verre tenues par des bras en bois.

Maîtrise d’ouvrage : Musée national des arts asiatiques – Guimet – Espace d’exposition : Hôtel d’Heidelbach, 250 m² – Commissariat : Aurélie Samuel – Scénographie : Benjamin Tovo et David Lebreton – Agencement et soclage : Version Bronze


Asporotsttipi
Maison de la corniche Basque

Centre d’interprétation, Hendaye, 2015

Sur le sentier du littoral Basque se dresse Asporotsttipi, ancienne ferme réhabilitée pour accueillir la Maison de la corniche Basque.

En lien avec son territoire, ce centre d’interprétation du littoral propose suivant trois chapitres une promenade didactique au fil de la côte : le paysage, sa géologie et sa stratification caractéristique, les biodiversités de l’océan, de l’estran et des falaises, ainsi que la vie des hommes entre élevage, pêche, habitat et transports, y sont observés et décryptés.

La scénographie, didactique et dynamique, joue la couleur sur des mobiliers à la fois massifs et aériens : supports en bastaings de pin, vastes cartes murales, plateaux aménagés en casses contenant des intéractifs mécaniques et numériques, et paysages de caisses peuplées d’espèces animales et végétales.

Maîtrise d’ouvrage : Conseil Général des Pyrénées Atlantiques – Espace d’exposition : 350 m² – Conception scénographique : Dangles Architectes – Conception graphique : Agathe Desombre